Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 13:58
alela_diane.jpg
Le 6 par 4 a ouvert ses portes il y a peu, en plein centre-ville de Laval, et c'est une bonne nouvelle (la salle existe depuis longtemps mais elle était paumée en campagne, y accéder était en soi un défi !). Maintenant, elle est plus facile d'accès. Reste à savoir si la programmation sera assez éclectique pour convenir à un type que ses amis décrivent sans sourciller comme étant un vieux con élitiste à la limite du rasoir.

Allez, je suis pas vache ! S'ils mettent une fois par mois (ou même une fois tous les deux mois) une artiste comme Alela Diane, eh bien ça sera pas mal du tout ! (Hum, maintenant non seulement je suis un vieux con, mais en plus un donneur de leçons !)

Alela Diane, donc. Mini-sensation folk de l'année. Les Inrocks adorent (pas au point de la mettre en couv', pas fous non plus !), Télérama adore, argh ça sent mauvais, ça sent le Feist à plein nez, ça sent l'arnaque pour bobos, bref, ça sent pas bon. Pourtant je me suis acheté le cd il y a quelques mois déjà et j'ai été agréablement surpris. Avec un peu de chance, la demoiselle ne se retrouvera pas en fond sonore de la dernière pub pour un fournisseur d'accès à internet. Et pour cause : Alela Diane sur scène, chante des Jesus de sa voix étrange, à côté de son guitariste de père. Genre hype-rock n' roll on a déjà vu mieux, non ?

Quid du concert, me direz-vous ? Eh bien, très bonne soirée ! Une excellente première partie, un groupe français qui chante en anglais, avec des arrangements très classes, un piano à la Satie de temps en temps, quelques montées dignes du Godspeed You ! Black Emperor, bref, bonne surprise.

Après une longue attente, Alela Diane est finalement arrivée sur scène, et en formation réduite, a chanté les morceaux folk de son album, tranquillement, humblement, sans esbrouffes. Alors, bien-sûr, elle n'invente rien, bien-sûr, il faudra qu'elle développe son univers au risque de rapidement tourner en rond, mais franchement, je ne vais pas bouder un plaisir pareil : celui d'entendre, un soir en france, autre chose que du reggae, du ska ou du Renan Luce (oui bon, c'est tombé sur lui, mais y'en a tellement, fallait bien choisir), celui d'entendre une musique profonde, venue du fin fond des Etats-Unis, une musique aux racines ancrées dans l'americana, une musique belle, tout simplement.




Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans freretoc
commenter cet article

commentaires

Ben 07/04/2008 20:37

elle est chez fargo, on peut rien te cacher.

Max 06/04/2008 19:36

Elle est pas chez Fargo ?