Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 19:32


Une chose en amenant une autre, c'est au concert des 31 Knots que j'ai vu que le label Fargo organisait une soirée spéciale avec trois des groupes de leur catalogue : The Redwalls (que je ne connaissais pas), Jesse Sykes et Joseph Arthur et ses Lonely astronauts. A Rennes, en plus. Un saut de puce de mon palindrome.

Première bonne surprise : The Redwalls, des ricains qui s'évertuent avec bonheur à sonner comme les Beatles, les Stones et Dylan. Rien de neuf, donc. Mais franchement, un vendredi soir, une bière à la main... c'est juste excellent, sans prétentions, bref... cool. D'ailleurs les gars sont sympas, j'ai pu acheter le disque au batteur et à un des guitaristes, deux mecs ravis d'être pour la première fois en France. Avec dans le regard cette insouciance des jeunes qui vivent leur rêve éveillé, les yeux grands ouverts, la tête dans les étoiles. Un petit côté Beatles période "cave à Hamburg", quoi. Le disque est bon, même si ils pompent allègrement tous les grands sans vergogne. Du plagiat total, mais du bon boulot, idéal pour les virées en bagnole, l'été.

Après la surprise, la déception. J'attendais pas grand chose de Jesse Sykes dont j'avais aimé le premier disque puis que j'avais perdu de vue, mais là... c'était au mieux chiantissime au pire catastrophique. D'autant que la demoiselle a son caractère (disons qu'elle a l'air aussi aimable qu'une mormone tombée nez à nez avec une ampoule électrique) : "s'il vous plaît mettez des lumières rouges, je vous en prie" bah oui c'est sûr, avec des lumières rouges, tu vas tout de suite mieux jouer ! Non, le pire c'est que je guettais les morceaux de son premier album, et que les rares qui ont pris l'air ce soir-là ont été massacrés : boostés par un groupe de lourdingues qui montrent à quel point ils maîtrisent leurs instruments... Bravo, les gars, content pour vous.

Et puis, ce fut le tour de Joseph Arthur, pas dans un grand soir, mais le concert fut tout de même très bon, illuminé par le lyrisme du garçon et l'énergie de ses Lonely Astronauts. Première fois que je le voyais en concert, alors que j'écoute ses disques depuis plus de dix ans. Sa musique a beaucoup changé, comment pourrait-il en être autrement ? Il s'est trouvé un bon groupe, visiblement ravi de jouer avec lui, ces morceaux sont plus rock n'roll, plus stoniens, il semble moins recroquevillé et à la dérive. Pourtant, au détour d'une ballade, c'est bien le Joseph Arthur de Big city secrets et Come to where I come from que je retrouve, à nouveau hanté par ses démons.

Cette soirée aura eu le mérite de faire le point sur Fargo, et l'état d'une partie (infime, certes, et pas forcément ultra représentative) de l'américana 2008. Les trois groupes présents n'étant pas ce qui s'est fait de mieux cette année (m'enfin quelle année !), le concert n'aura pas été désagréable, loin de là. Rarement transcendant, quoique... Joseph Arthur a eu de grands moments... Et après tout, c'est déjà pas si mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans freretoc
commenter cet article

commentaires

Max 28/10/2008 21:18

Le rayon retro... Styx !!!! Mais je viens de les voir jouer à Salut les Coquins... et ça c'est vos groupes qui sont pas connus ???... Sonic Youth, Nine inch Mails, Hullabalalooza !!!

romain 28/10/2008 15:01

ouais il doit bien y a voir des trains mais il faut partir de Springfield...doh !

Ben 28/10/2008 10:22

yep, j'ai vu ton commentaire, merci d'ailleurs ! c'est cool si tu joues régulièrement. sinon, y'a un tgv ou une micheline qui va jusqu'à l'Indiana ?

romain 28/10/2008 04:56

putain j'ai du louper un ou deux episodes moi...j'ai meme pas ecoute le dernier Jesse Sykes...et pourtant que de souvenirs avec Max...bon enfin j'en suis toujours a ecouter Elliott Smith (d'ailleurs Ben je sais pas si t'as vu mais il y a quelques mois j'ai commente sur XO)...et puis sinon je joue tous les jeudi soir dans l'Indiana...venez me voir !!!

Max 22/10/2008 11:13

Je me souviens d'une époque, pas si lointaine, ou Jesse Sykes était une reine capable de faire pleurer une canette de bière... aujourd'hui elle s'est métamorphosée en taulière mal embouché qui s'imagine avoir inventé la pluie... J'ai vécu la même chose que toi la dernière fois ou je l'ai vu... je crois que s'en est terminé d'elle... dommage car son 1er album reste un putain de chef d'oeuvre.