Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 14:50

  soundharmonyx.jpg

 

Ah les vacances permettent de voir du pays et du monde ! J'ai donc revu le Bobo cet été, membre éminent de The sound Harmonyx, sosie officieux de Thomas Dutronc, ce qui m'a donné envie de me replonger dans leur Green field, un huit titres enregistré-mixé par leur soin, ne contenant que des compos. Et le moins que je puisse en dire c'est que c'est du bon, voire du très bon et ce malgré la production disons hasardeuse. On sent une foi en la chose rock, organique, qui fait plaisir à entendre, et les bougres ont digéré un paquet d'influences. Il suffit d'écouter au détour d'un morceau un solo dédoublé de guitare et bing Oasis circa 1995, puis une guitare morveuse, et une autre en mode solo et on a l'impression que les Libertines jouent encore. On sent aussi le grunge, bien-sûr, mais surtout la volonté de jouer un rock pastoral, Neil Youngesque, la photo de pochette prise dans les champs en dit long. Mais le plus impressionnant reste la qualité intrinsèque des morceaux au-delà de la maîtrise technique, des structures, de la maturité qui s'en dégage et encore une fois de la facilité avec laquelle ils se glissent dans n'importe quel genre. Il y a le truc en plus qui fait que chaque morceau n'est pas qu'une copie chiadée d'élèves consciencieux et assidus aux cours de Rock n roll, mais  a quelque chose à dire.

 

Un disque qui met des étoiles dans les yeux (I don't know why), qui fait taper du pied et bouger la tête (Two years ago et sa guitare sautillante), qui rappelle le début des années 90 (le grunge, la brit pop . Un disque qui annonce (annonçait) de belles choses et que je réécoute très souvent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ben - dans freretoc
commenter cet article

commentaires